Outils & Méthodes

Comment consulter les registres paroissiaux en ligne

Comment consulter les registres paroissiaux en ligne
LaurentMonpouet
Écrit par LaurentMonpouet

Consulter  les registres paroissiaux en ligne est une priorités pour vos recherches généalogiques. Sur quels sites peut on accéder aux images des actes de baptême, des actes de mariages et actes de sépulture ? Est-ce gratuit ? Comment trouver les registres qui vous intéressent ? Et quelles sont les périodes disponibles en ligne ? 

Comme pour l’état civil, sauf à de rares exceptions, les registres paroissiaux français sont accessibles sur le net. Les  registres paroissiaux (baptêmes, mariages et sépultures) sont  consultables gratuitement sur les sites des Archives départementales.
Il  existe aussi une solution payante sur le site Filae.com.

Je vous explique comment utiliser les sites des archives départementales et vous donne quelques indications sur ce que propose Filae.

Que sont les registres paroissiaux ?

Un peu d’histoire

L’histoire des registres paroissiaux commence en 1539 à l’initiative de François 1er. L’ordonnance de Villers-Cotterêts instaure l’enregistrement des Baptêmes par l’église. Dans un deuxième temps, l’ordonnance de Blois en 1579, sous le règne de Henry III, promulgue l’enregistrement des mariages et des sépultures.


Il faut bien noter que la mise en application sur l’ensemble du royaume n’est pas uniforme. Pour certaines régions, la tenue des registres paroissiaux en deux exemplaires et comportant les 3 actes prendra plusieurs décennies.


Ces enregistrements sont effectués dans chaque paroisse et constituent les Registres paroissiaux.


Dans la pratique, les registres paroissiaux se présentent sous deux formes :

  • Les registres par année(s) qui regroupent pour une ou plusieurs années les actes de Baptême, Mariage et sépulture. Ces actes sont le plus souvent enregistrés dans l’ordre chronologique, au fils des événements.
    Ils sont très simples á consulter.
  • Les registres par type d’actes qui regroupent tous les actes de baptême, de mariage ou de sépulture pour une ou plusieurs années. Dans ce cas, il faut penser à choisir le bon registre en fonction de l’événement recherché (baptême, mariage ou sépulture).

Avant 1539, avec de la chance, on trouve des registres tenus par des curés dont l’initiative personnelle fait le bonheur des généalogistes d’aujourd’hui.

Par exemple, dans une paroisse qui compte un bon nombre de mes ancêtres paternels, il est possible de consulter les actes de baptême à partir de 1528.

Comment consulter les registres paroissiaux en ligne _ Date de début des tenues des registres paroissiaux

Comme chaque généalogiste se doit de le savoir, la révolution de 1789 apporte son lot de transformations de la société française, dont la plus importante pour nous, chercheurs d’ancêtres, est la naissance de l’état civil en 1792.

L’état se charge alors de l’enregistrement des actes de naissance, des actes de mariage (civil) et des actes de décès. Ces enregistrements sont effectués dans chaque commune et constituent les Registres d’état civil.

Chronologie Registres paroissiaux & Registres d'état civil

Bien entendu, depuis la révolution, l’église continue de tenir des registres de baptêmes, mariages et sépultures.
Ces registres sont appelés Registres de catholicité et leur consultation peut apporter une grande aide pour vos recherches généalogiques.

Deux difficultés pour exploiter les registres paroissiaux

Trouver les registres paroissiaux n’est pas compliqué en soit, nous le verrons plus bas. Mais, l’exploitation d’un acte paroissial peut sembler plus complexe que celle d’un acte d’état civil.

J’y vois deux principales difficultés.

Un niveau inégal de détails dans les actes paroissiaux

Il faut le reconnaître, les actes paroissiaux sont très inégaux en termes de détails. L’époque, la standardisation progressive des formulations, la personnalité et l’état d’esprit du curé, le nombre de personnes dans la paroisse… entre autres, peuvent expliquer ces différences.

On peut trouver des actes des plus détaillés, comportant des informations sur la famille ou sur les biens…

Acte de baptême de mon ancêtre René Basqueur, en 1699, dans lequel la plus grande partie du texte donne des précisions sur la maison dans laquelle l’enfant est né.

…ou des actes des plus succincts qui ne permettent pratiquement pas, par manque de détails, d’être certain qu’il s’agit des personnes que vous recherchez.

Un acte de baptême (1644) des plus succincts indiquant les prénoms de l’enfant, les noms des parents, du parrain et de la marraine. Il faudra recouper les quelques détails donnés ici avec d’autres actes de la même famille pour certifier que cet acte est le bon…

Des actes paroissiaux difficiles à déchiffrer

Autre difficulté, la compréhension des actes paroissiaux est bien souvent plus ardue que pour l’état civil.
Ceci peut s’expliquer par l’évolution de l’écriture, le prix élevé du papier et l’emploi d’abréviations, l’écriture du curé, les spécificités régionales, la langue employée, etc.

En règle générale, les actes qui précèdent la révolution de 1789 sont assez facilement lisibles. Plus on s’éloigne dans le temps, plus la difficulté va grandir.

Acte de baptême de 1586… un bon exercice de paléographie.

Très clairement, se sentir à l’aise avec la lecture des actes anciens nécessite un apprentissage qui prendra du temps. En demandant conseil (par exemple sur les groupes Facebook), en étudiant des ouvrages de référence et surtout… en pratiquant, cette science appelée paléographie s’apprend au fils des années.

C’est une compétence que vous allez acquérir naturellement au fils de vos recherches généalogiques. Ne vous découragez pas.

Manuel de paléographie moderne: Du XVIe au XVIII siècle, à l'usage des généalogistes.
  • 144 Pages - 09/21/2012 (Publication Date) - Archives et Culture (Publisher)

Quels documents pour vos recherches généalogiques ?

L’acte de baptême, l’acte de mariage et l’acte de sépulture sont les trois documents que recherchent les généalogistes.

Comme dit plus haut, le contenu de ces trois types d’actes est très inégal en fonction des périodes, des lieux et des curés qui les ont dressés. Mais on peut décrire les informations qui s’y trouvent comme suit :

Acte de baptême

Acte de baptême de mon ancêtre Charles François Simon Jacques FAIX, le 23 novembre 1751 à Preuilly-sur-Claise (37) – BMS 1751 – 6NUM6/189/108 vue18

L’acte de baptême nous apporte les informations suivantes :

  • Le lieu et la date du baptême. Parfois la date de naissance.
  • Le sexe et les prénoms de l’enfant.
  • Le nom des parents, parfois leur profession et leur lieu d’habitation
  • Le nom du parrain et de la marraine avec parfois le lien de parenté avec l’enfant.

Acte de mariage religieux

Acte de mariage de mes ancêtres Claude DUVAL & Françoise AMELINE, le 3 novembre 1716 à Saint-Servan (35) – BMS 1716 – 10NUM35313200 vue54

L’acte de mariage est habituellement un acte qui nous apporte le plus d’informations pour nous recherches, en règle générale :

  • Les noms et prénoms des mariés. Parfois le métier, l’age ou la date et le lieux de naissance.
  • Le nom des parents, parfois leur profession et leur lieu d’habitation
  • Les noms et prénoms des témoins, parfois leur lien avec les mariés, leur profession et leur lieu d’habitation.

Acte de sépulture

Acte de sépulture de mon ancêtre Catherine SIMON, le 10 août 1692 à Pontlevoy (41) – BMS 1692-1693 – 4E180/1 vue7

L’acte de sépulture est souvent le moins détaillé. Il est alors difficile d’être certain que l’acte trouvé concerne bien notre ancêtre. Habituellement, un acte de sépulture comporte ces informations :

  • Les noms et prénoms de la personne portée en terre. Parfois le métier, l’age ou la date décès.
  • Le nom du conjoint.
  • Les noms et prénoms des témoins, parfois leur lien avec les mariés, leur profession et leur lieu d’habitation.
État civil et registres paroissiaux: 2e édition augmentée
  • 64 Pages - 07/02/2020 (Publication Date) - Archives et Culture (Publisher)

Recherche d’un acte paroissial

Comme dit plus haut, nous accédons aux registres paroissiaux de façon gratuite en consultant les sites des archives départementales.

Voici comment procéder :

Les registres paroissiaux sur un site d’Archives départementales

Afin d’expliquer comment accéder et consulter un acte paroissial sur internet, je vous propose un exemple :

Retrouvons ensemble l’acte de mariage de mes ancêtres Nicolas GILBERT et Marie HUSSON, le 9 janvier 1703 à Mairy (08)

Recherche et ouverture du site d’archives en ligne

Il faut nous rendre sur le site des Archives départementales des Ardennes qui publient en ligne plusieurs collections d’archives numérisées.

Pour cela accéder aux sites des archives départementales, je vous invite à utiliser la liste des archives en ligne publiée sur GenealogiePratique.

La deuxième solution est d’utiliser tout simplement un moteur de recherche et de saisir “Archives” suivi du numéro du département souhaité.

Le site se trouve immanquablement dans les premiers résultats de recherche.

Ensuite, à partir de la page d’accueil du site, il faut trouver le lien vers les archives en ligne. C’est, en fonction des département, plus ou moins ardu.

Recherche du registre

En général, les collections mises en ligne par le site sont présentées sur une page portail. Il faut choisir “Registres paroissiaux et d’état civil”.

Ensuite, un moteur de recherche va nous permettre d’indiquer la commune recherchée et la date.

Le site nous donne alors la liste des registres correspondants. Ici, comme nous avons donné l’année exacte, nous n’avons qu’un résultat : un registre BMS (Baptêmes, Mariages, Sépultures) pour les années 1701 à 1720.

Recherche de l’acte

L’affichage se fait dans une nouvelle fenêtre, toujours sur la première page du registre.

À partir de cette première page, nous utilisons le menu de navigation pour tourner virtuellement les pages.

Et à la vue 13, l’acte de mariage souhaité est bien présent en bas de page. Il continue sur la vue 14.

Maintenant, à moi d’exploiter tous les détails que contient cet acte.

Les registres paroissiaux sur Filae

En supplément des sites des archives départementales, vous pouvez également consulter une partie non négligeable des registres paroissiaux français sur le site Filae.com.

Filae progressivement met en ligne les actes paroissiaux numérisés et indexés pour la tranche 1700-1792. Au jour où j’écris ces lignes, Filae propose les registres paroissiaux de 27 départements dans sa base.

Cette consultation est possible en s’acquittant d’un abonnement Premium sur ce site.

Du coté des images des archives affichées, rien de nouveau puisque Filae propose les mêmes images que les sites d’archives départementales.

Quelle est la valeur ajoutée de Filae ?

  • Le premier atout est une visionneuse unique pour tous les départements. Donc plus besoin d’apprendre, pour chaque département comment sélectionner et visualiser les registres.
  • Ensuite, et c’est là le point principal, Filae propose une version indexée des actes paroissiaux. Ce qui implique que vous pouvez faire une recherche sur un nom, un lieu, une date et être ainsi dirigé directement sur la bonne page du bon registre.

Conclusion

Vous savez maintenant où et comment consulter les images des registres paroissiaux en ligne. Si  vous êtes généalogiste débutant, je vous encourage à consulter ces archives pour éviter les erreurs et récolter beaucoup de détails sur la  vie de vos ancêtres.

Vous avez des remarques ou des questions ? N’hésitez pas à utiliser la partie commentaires en bas de page.

Publiez un commentaire

6 commentaires

Suivez-nous sur Feedly