Outils & Méthodes

24 critères pour choisir votre logiciel de généalogie ?

Comment choisir votre logiciel généalogie
LaurentMonpouet
Écrit par LaurentMonpouet

Comment choisir un logiciel de généalogie ? C’est souvent un casse tête pour les généalogistes débutants. Il n’y a pas de réponse toute faite : C’est un choix personnel basé sur vos besoins et votre budget.
Pour vous aider dans votre réflexion, découvrez 24 critères pour bien choisir le logiciel qui vous aidera à créer votre arbre généalogique.

Avez vous besoin d’un logiciel de généalogie ?

Avant de commencer bille en tête, je souhaite faire une petite parenthèse :

Certains généalogistes n’utilisent pas de logiciels pour organiser leurs recherches généalogiques et enregistrer les informations trouvées. Les variantes sont certainement nombreuses, mais je distingue deux façons de travailler.

  • Le papier :
    Il s’agit d’écrire sur des fiches individuelles et/ou des fiches familiales les informations trouvées au fil de vos recherches. Cela suppose une bonne organisation personnelle et des méthodes de revue, de numérotation et de recherche assez poussées dès que l’arbre atteint un volume important.
    C’est, par exemple, la méthode utilisée par Stanislas Devèze qui nous expliquait récemment comment il pratique la généalogie sans logiciel.

    Utilisez votre moteur de recherche et tapez “généalogie modèle fiche individuelle” pour trouver de nombreux exemples de fiches individuelles.
  • Une base de données ou un tableur Excel
    D’autres généalogistes préfèrent utiliser des logiciels bureautiques comme des gestionnaires de bases de données ou des tableurs. Pourquoi pas puisque un logiciel de généalogie est construit autour d’une base de données de personnes, d’événements, de relations familiales, d’images, etc.
    Vous trouverez par exemple, une solution d’arbre généalogique sur Excel sur le site Cellules Excel.
Arbre généalogique Excel

Personnellement, j’ai aussi utilisé des fiches papier à mes débuts. Mais à la toute fin des années 90, le développement des outils informatiques et des solutions internet m’a fait choisir d’adopter un logiciel de généalogie.

Mon opinion actuelle est que l’on peut certainement se passer de logiciel. Mais, il me semble que cela entraîne des contraintes et des limites que je ne m’imagine pas de pouvoir surmonter à partir d’un certain nombre d’ancêtres.

Quel est le meilleur logiciel logiciel de généalogie ?

C’est une question à laquelle je ne veux absolument pas répondre car cela n’a pas de sens.
Nous sommes tous différents, nos ancêtres sont différents, nos méthodes de travail sont différentes, nos attentes sont différentes… il n’y a pas de logiciel de généalogie miracle qui correspond aux besoins et aux goûts de tous.

Le meilleur logiciel de généalogie est VOTRE logiciel de généalogie.

Ceci dit, il va falloir le sélectionner. La suite de cet article va vous y aider.

Je vous conseille de prendre au sérieux le choix de votre logiciel pour au moins deux raisons :

Votre logiciel de généalogie est votre compagnon

Comme pratiquement tous les outils, informatiques ou non, votre logiciel va vous imposer une façon de vous en servir. Il faut être réaliste, ce n’est pas le logiciel de généalogie qui va s’adapter à vous… mais bien vous qui allez apprendre à vous servir de votre logiciel.

Cette réalité est importante car elle va influer sur votre façon de faire de la généalogie, sur vos méthodes de recherches et d’organisation et aussi sur l’exploitation de vos informations. Au final, je pense même que votre logiciel va influer sur votre motivation, votre plaisir de faire des recherches familiales.

Votre logiciel de généalogie va influer à long terme sur le résultat de vos recherches familiales.

Il est donc primordial de se sentir à l’aise avec son logiciel de généalogie. C’est un outil qui sera votre compagnon de route pendant des années.
Nous voyons pourquoi au point suivant.

Difficultés de transfert entre logiciels de généalogie

Il faut savoir que le transfert de votre généalogie d’un logiciel à un autre n’est pas chose facile.

L’échange de données généalogiques est normalement assuré par l’existence du format GEDCOM. Malheureusement, ce format GEDCOM est ancien et interprétable

Comme je l’ai déjà expliqué dans un article précédent sur le format GEDCOM, nombreux sont les logiciels qui respectent « à leur façon » les spécifications GEDCOM.
Un transfert de vos données généalogiques d’un logiciel à un autre ne se fera donc pas sans ajustements manuels.

Le travail nécessaire pour transférer votre généalogie d’un logiciel à un autre est acceptable pour un petit arbre d’une centaine d’individus mais devient impossible à envisager pour arbre plus important.

Transférer sa généalogie d’un logiciel à un autre ne se fait pas sans pertes et ajustements manuels

Par conséquent, il y a fort à parier que vous allez rester fidèle à votre logiciel pendant de longues années.

Mon conseil :
Tant que vous n’avez qu’une petite centaine de personnes dans votre arbre généalogique, prenez le temps de tester plusieurs logiciels… ni trop simples pour ne pas vous limiter, ni trop complexes pour ne pas vous décourager…
Trouvez VOTRE logiciel
avant qu’il ne soit trop tard.

La liste des logiciels de généalogie

Pour faire simple, je vous propose de retrouver cette liste de logiciels de généalogie dans un article qui aborde le facteur gratuité, réel ou pas, de ces logiciels.

Coaching Généalogie

24 critères pour choisir votre logiciel de généalogie

Passons maintenant au sujet principal de cet article.

Choisir son logiciel de généalogie est difficile. Quand on débute, on a une image simplifiée de la recherche généalogique, sans comprendre l’amplitude de tous les domaines abordés et des outils que cela implique. C’est totalement normal…
Mais, sans connaître son besoin, comment sélectionner le bon outil ?

Alors oui, il y a bien le bouche à oreille, les questions dans les forums ou les groupes Facebook… mais la plupart du temps cela tourne à une cacophonie de réponses péremptoires… sans arguments ni vrais conseils. Chacun vous dira que son logiciel est le meilleur. Point !

Alors, pour essayer de vous aider à comparer, j’ai pensé vous proposer une liste de 24 critères que je pense utiles au choix de votre logiciel.
Tous n’ont pas le même poids, certains sont même optionnels mais cette liste de critères est à prendre comme une check-list à adapter à votre convenance.

Comme toujours, mon objectif n’est pas de vous donner une réponse toute faite, mais de vous proposer des arguments de comparaison pour que vous puissiez tester et choisir par vous-même.

Voici ces critères :

Les critères généraux

1. Gratuit ou payant

L’offre de logiciels de généalogie est relativement importante et, bien entendu, il existe des logiciels gratuits et des logiciels payants.
Il n’y a rien de bien étrange à cela.

Logiciels de généalogie - Gratuit payant

Comme n’importe quel loisir, la généalogie demande parfois quelques investissements… si on le veut.

Si vous êtes débutant et que vous ne savez pas encore si vous êtes fait pour la généalogie, une solution gratuite est certainement le meilleur choix.

Attention, certains logiciels gratuits sont en fait des versions d’essais ou des versions limitées. Vérifiez dans la liste des logiciels dont le lien se trouve plus haut.

Mon conseil :
C’est à vous, en fonction de vos moyens et de votre intérêt, de déterminer si la gratuité est un critère important.

Concentrez vous sur les critères suivants pour décider.

2. En ligne ou installé sur un ordinateur

En simplifiant, on peut dire qu’il existe deux grande familles de logiciels : Les logiciels installés sur votre ordinateur et les logiciels en ligne, sur internet.

  • Les logiciels de généalogie installés sur un ordinateur :

    Les logiciels installés sont bien souvent plus complets.

    En utilisant ce type de logiciel, vous êtes certain que votre arbre généalogique reste privé. Toutes vos données sont stockées sur le disque dur de votre ordinateur.

    La diffusion sur le net et l’envoi de vos données à un autre généalogiste sont volontaires et contrôlés.

    Attention, c’est à vous de sauvegarder vos données périodiquement de façon complète.
  • Les logiciels de généalogie en ligne :

    Les logiciels de généalogie en ligne sont souvent plus simples et limités en fonctions.

    La sauvegarde est automatique car assurée par les hébergeurs de vos arbres généalogiques en ligne.

    Attention à bien comprendre la diffusion possible de vos données à d’autres généalogistes. Certains sites/logiciels en ligne sont complètement ouverts à tous, d’autres sont plus restrictifs. Je vous recommande fortement de cacher ou de rendre privées toutes les informations sur les personnes vivantes de votre arbre généalogique.

3. Interface graphique

Ce critère est subjectif, j’en conviens. L’interface graphique est à mon avis d’une grande importance. L’aspect visuel du logiciel, l’organisation des menus, l’affichage de vos données et de vos photographies… tout cela doit être clair et agréable.

Certains généalogistes, dont je suis, ont besoin d’une vision graphique (sous forme d’arbre) du noyau familial sur lequel ils travaillent.

D’autres se retrouvent dans une interface texte et formulaire.

C’est affaire de goût, mais il me semble que c’est un critère important car si cet aspect ne vous correspond pas, votre plaisir et votre motivation en seront touchés.

4. L’aide

Enfin, en plus d’une interface claire, une rubrique d’aide complète est une obligation.

Tous les logiciels demandent un temps d’apprentissage. Les utilisateurs doivent pouvoir s’appuyer sur des rubriques d’aides inclues dans le logiciels, avec possibilités de recherche, des illustrations et des pas-à-pas.

Vous pouvez aussi faire une recherche sur le net pour trouver une communauté d’entraide entre d’utilisateurs, sous forme par exemple de forums ou de groupes Facebook.

Enfin, il faut savoir que certains éditeurs de logiciels de généalogie proposent des documentations supplémentaires ou des formations en ligne… payantes.

À mon sens, l’aide est un critère d’importance.

La saisie de vos données généalogiques

5. La saisie d’événements

C’est bien entendu une fonction de base que tout logiciel de généalogie digne de ce nom doit pouvoir remplir : La saisie des événements liés à nos ancêtres.

Les plus utilisés sont, sans doute possible, les baptêmes, les mises en terre, les naissances, les mariages et les décès.

Mais, de nombreux autres événements décrivent la vie de vos ancêtres. Il est donc indispensable que votre logiciel de généalogie permette la saisie de tous ces événements, de façon simple et évidente.

6. La saisie des sources

La saisie des sources est l’une des pratiques incontournables pour une recherche généalogique sérieuse et efficace.

Ce critère est donc une obligation ! Si votre logiciel de généalogie ne permet clairement pas la saisie de la source pour chaque événement… passez à un autre.

En regard de chaque événement, vous devez trouver un champ ou un formulaire Source que vous allez pouvoir renseigner.

Si vous le pouvez, ajouter le permalien vers le document en question.

7. Les événements de groupe

C’est une fonction moins courante et certainement optionnelle… quoique…

Votre logiciel vous permet-il de saisir en une fois un événement de groupe. Par exemple, combien de manipulations devez-vous faire quand vous saisissez les informations issues d’un recensement et concernant une famille de 8 personnes.

Pouvez-vous créer un événement Recensement que vous allez attribuer aux 8 personnes de cette famille ? Ou allez-vous devoir saisir le même événement pour les 8 personnes ?
C’est tout l’intérêt de cette fonction.

Certains logiciels ne traitent pas ce type de saisie, d’autres proposent des copies d’événements entre individus et les plus complets proposent des formulaires par événement où l’on peut déclarer tous les individus présents.

8. La vérification instantanée (en cours de saisie) des doublons

Un des problèmes les plus communs en généalogie est de saisir, par erreur, une personne qui se trouve déjà dans son arbre. Cela crée ce que l’on appelle un Doublon et nous empêche de voir la connexion entre deux branches de notre arbre généalogique.

Il est indispensable de travailler avec un logiciel qui signale instantanément les personnes de même nom et prénoms que l’individu en cours de saisie.

Certains logiciels vont plus loin et font cette surveillance en intégrant les variantes orthographiques des noms et prénoms.
Par exemple, un “Silvain Monpouet” sera vu comme un potentiel doublon de “Sylvain Maupouet”.

C’est pour moi, un des critères qui doit conduire votre choix.

9. La détection et fusion des doublons

En plus de la détection instantanée de doublons, vous devez périodiquement faire des recherches de doublons dans la globalité de votre arbre généalogique. C’est parfois par ce biais que l’on découvre des liens entre deux branches et que l’on débloque des cas difficiles.

Il faut pour cela que votre logiciel dispose d’une fonction dédiée et paramétrable qui dresse des listes de doublons potentiels, qui permet de comparer les personnes et de les fusionner si besoin.

10. Les incohérences

L’erreur est humaine. Vous, comme moi et tout généalogiste, avez fait, faites et ferez des erreurs de saisie ou d’interprétation.

Il est très utile alors que votre logiciel de généalogie puisse vous aider à détecter et corriger ces erreurs.

Certains logiciels détectent et montrent les incohérences directement sur les fiches de vos ancêtres. D’autres logiciels vous donnent accès à des outils dédiés qui traitent l’ensemble de votre arbre généalogique.

11. La bibliothèque des lieux

La saisie et la gestion des lieux sont essentiels en généalogie. Bien saisir les lieux est une garantie de recherches précises, de recoupements possibles et de déblocage de situations difficiles.

Là encore, votre logiciel doit vous aider à ne pas faire d’erreur et à standardiser votre saisie des lieux de vie de votre famille.

Pour cela, il est important de savoir si votre logiciel dispose d’une bibliothèque de lieux qui vont s’afficher pendant votre saisie. C’est une fonction obligatoire à mon avis.

Les logiciels les plus performants sur ce sujet ont construit des bases de lieux couvrant plusieurs pays, ce qui est très utiles si vos ancêtres viennent de l’étranger.

12. La cartographie

Un des critères importants pour la conduite de vos recherches généalogiques est la visualisation des lieux de vie de vos ancêtres sur une carte.

Si cette fonction est assurée par beaucoup de logiciels, les possibilités sont inégales d’un logiciel à l’autre. Les plus performant vont jusqu’à afficher les lieux-dits.

13. La ligne de vie

Je pense que la ligne de vie (ou chronologie) est l’une des meilleures représentations quand il s’agit de présenter la vie d’un ancêtre.

C’est aussi une représentation qui encourage la recherche car elle synthétise les informations et montre les manques.

Les logiciels sont vraiment inégaux sur ce sujet, mais nombreux sont ceux qui proposent une sorte de représentation temporelle appelée ligne de vie, chronologie ou chronogramme.

Les plus réussies présentent les événements chronologiquement mais affichent également des vignettes qui montrent les actes et des cartes pour indiquer les lieux de vie.

La gestion de vos médias généalogiques

14. L’ajout de portraits de vos ancêtres

Pas de surprise : L’ajout de portrait est l’une des fonctions obligées d’un logiciel de généalogie digne de ce nom.

Au cours de vos recherches, vous allez récolter de nombreuses photographies. Vous allez les numériser et évidement, il n’y a rien de plus plaisant que d’afficher ces images sur les fiches des personnes concernées.

L’objectif premier est de personnaliser ces fiches, d’en agrémenter la lecture sur votre logiciel.
Mais bien sûr, ces portraits doivent aussi être visibles sur les arbres généalogiques ou les chroniques familiales que vous allez imprimer à partir de votre logiciel.

Pour finir, notons que l’ajout de plusieurs portraits / photographies doit être possible pour chaque ancêtre.

15. L’ajout de photographies de groupe

Plus rare, cette fonction est pourtant souhaitable.

Parmi les photographies de groupes que vous allez retrouver et numériser, les photos de mariages sont un matériel de choix : Vous connaissez la date et le lieu et vous avez une images des personnes proches du couple qui se marie. Un trésor pour tout généalogiste.

L’idéal, à partir d’une photographie de groupe est de pouvoir identifier chaque personne présente dans votre arbre. Le but étant que, en une seule opération, cette image soit reliée et affichée sur la fiche de toutes les personnes présentes.

16. L’ajout d’images de documents, actes, cartes postales et autres photographies

Autre fonction essentielle à mes yeux, c’est la capacité d’un logiciel de généalogie à rassembler et exploiter l’ensemble des documents numérisés que vous allez collecter.

Et il faut, c’est obligatoire, que l’on puisse lier ces documents aux personnes concernées présentes dans votre arbre généalogique.

Cette fonction doit aussi être assez flexible pour accepter une grande diversité de documents. Par exemple :

  • Les actes d’état civil (Naissance, mariage, décès) ou les actes paroissiaux (Baptême, mariage, sépulture), les recensements…
  • Les documents d’archives militaires, notariales, judiciaires
  • Les documents familiaux (ex: les lettres, les dessins, les cahiers de recettes…)
  • Les cartes postales anciennes qui donnent du contexte à la fiche de vos ancêtres
  • Les extraits de cartes si possible contemporaines de vos ancêtres
  • Les photographies actuelles des lieux où vos aïeuls ont vécu.

L’aide à la recherche et à l’organisation

17. Les rapports de travail

Votre logiciel doit vous aider à faire le point sur vos recherches. En effet, quand on commence ses recherches, il est facile de se rappeler de chaque ancêtre, des éléments à trouver, de l’état de chaque branche.

Mais, très vite, vous allez perdre le contrôle. Impossible d’avoir tout en tête.

Vous devez vous organiser et utiliser votre logiciel pour faire le point et guider vos prochaines actions.

Il est donc important que votre logiciel vous propose des rapports de travail, par exemple :

  • Quels événements n’ont pas de source dans toute ma généalogie.
  • Quels sont mes ancêtres pour lesquels je n’ai pas trouvé les actes de naissance, mariage et décès.
  • Quels sont mes ancêtres dont je n’ai pas trouvé les parents.

18. La création de rapports personnalisés

Quand vous allez atteindre plusieurs milliers de personnes dans votre arbre généalogique, il va devenir important de pouvoir personnaliser les rapports de travail pour mieux cibler le résultat. Il devient donc nécessaire de disposer d’un ensemble de rapports paramétrables ou, mieux encore, de pouvoir créer soit même ses rapports en fonction de ses besoins.

Personnellement, je ne peux plus me passer des quelques rapports que j’ai configuré sur mon logiciel. Mais je concède que ce n’est peut-être pas une fonction obligatoire ni un critère primordial.

19. L’accès aux archives en ligne

L’accès aux archives en ligne est une autre fonction très pratique qui incite à l’utilisation des sources.

Selon les logiciels, il s’agit d’un accès à la page d’accueil des sites d’archive ou, bien plus avancé, directement au registre qui correspond à l’information en cours de saisie.

20. La recherche dans les bases de données sur le net

Depuis plusieurs années maintenant, quelques logiciels proposent, à partir d’un de vos ancêtres, une recherche directe dans les différentes sites et bases de données en ligne.

C’est une fonction qui constitue un vrai gagne temps et qui vous incite à diversifier vos sources de recherche.

Attention toutefois : Certains sites ou bases données exigent que vous soyez abonnés pour pouvoir visualiser les résultats.

21. Les pistes de recherche

Plusieurs logiciel sont maintenant capables d’analyser les données que vous avez trouvé sur vos ancêtres et leurs proches (ascendants, fratrie et descendants) et vous proposent des pistes pour débloquer des situations difficiles.

C’est une fonction que j’utilise volontiers pour confirmer ou compléter mes pistes quand je cherche un lieu de décès ou de naissance.

L’export et l’impression de votre histoire familiale

22. L’impression d’arbres généalogiques

C’est évidement l’un des critères les plus importants aux yeux des généalogistes. Imprimer un arbre généalogique est une priorité pour beaucoup. Il faut alors tester les possibilités de votre logiciel de généalogie en termes de modèles disponibles, d’options de personnalisation et d’impression.

Le choix est vaste et indiscutablement personnel. À vous, donc de tester.

Il faut à mon avis distinguer deux familles d’arbres généalogiques :

  • Les arbres de travail, destinés à faire le point sur vos recherches.
  • Les arbres illustration, destinés eux à l’impression plus ou moins grand format et à l’encadrement.

23. L’impression de fiches individuelles ou familiales

Ensuite, une des fonctions prioritaires est l’impression papier ou au format PDF de fiches individuelles ou familiales. C’est un bon support pour faire le point sur une personne ou un couple d’ancêtres. Mais cela peut aussi servir à présenter simplement les résultats de vos recherches.

Il existe plusieurs formats, sous forme de tableaux ou de textes rédigés. J’ai un faible pour la présentation chronologique qui reprends tous les événements liés à la personne ou au couple.

24. L’impression de livres de famille

Et enfin, même si cela ne sera jamais à la hauteur d’un livre écrit à la main (ou au clavier), votre logiciel doit pouvoir produire automatiquement un livre de famille ou une chronique familiale.

L’idéal est que le fichier créé soit éditable pour pouvoir y apporter des modifications et ajouter des illustrations.

Il existe plusieurs solutions embarquées dans les logiciels et tester cette fonction ne sera jamais une perte de temps.

Conclusion

Le choix de votre logiciel de généalogie dépend de votre budget mais aussi de beaucoup de critères auxquels on ne pense pas quand on débute ses recherches généalogiques.
Faites un premier choix en fonction des critères et de la liste de logiciels proposés dans cet article.
Une fois que vous avez identifié le logiciel qui semble répondre à votre besoin, prenez le temps de le tester en saisissant quelques personnes liées à votre histoire familiale.

Ensuite, adoptez le logiciel qui vous convient.

Mon conseil :
À partir des critères proposés, gardez ceux qui vous semblent importants et construisez une petite grille d’analyse pour évaluer chaque logiciel que vous allez essayer.

Publiez un commentaire

11 commentaires

  • Bonjour Laurent,
    Bravo pour ce nouvel article dans GénéalogiePratique.
    C’est clair et très précis. Et 24 critères c’est déjà beaucoup.
    Serait-il possible maintenant d’avoir un « tableau référence croisée » entre ces 24 critères et les logiciels du marché ?.
    Je suis partisan, comme Eric Doutreleau, à apporter ma contribution mais j’ai un logiciel peut-être trop connu Heredis et que l’important est de regarder des logiciels moins connus, quelquefois gratuits, et qui répondent à 80-90% aux besoins de beaucoup de généalogistes amateurs.
    Je prends l’exemple de l’atelier généalogie que j’anime, nos adhérents recherchent un logiciel …. gratuit, convivial, simple d’utilisation mais avec une ergonomie moderne.
    Grâce à l’article j’ai pris contact avec Emile pour sa solution Excel.
    Encore bravo et merci pour ces articles.
    Jean Marc

    • Bonjour Jean Marc,
      Merci pour votre commentaire. J’ai effectivement pensé à ce type de tableau comparatif. Mais je ne suis pas encore satisfait du rendu/de la lisibilité des différents essais que j’ai réalisé. Mais, je vais essayer de faire mieux 😉
      Bonne semaine.
      Laurent

  • bonjour, article intéressant, il me semble que vous n’avez pas parlé des logiciels disponibles sur toutes les systèmes d’exploitation, Windows, Mac et Linux dont Gramps, Ancestris. Cordialement

    • Bonjour Serge,
      Vous avez raison, je n’ai pas précisé le système d’exploitation par souci de simplification. Il va certainement falloir un jour que je m’attaque à ce type de critères… mais il faut trouver la bonne forme.
      En tout cas, merci pour ce commentaire,
      Bonne journée,
      Laurent

  • Bonjour
    Tout d’abord bravo pour votre article. C’est clair précis et détaillé.
    J’aurais bien rajouter quelques critères mais effectivement cela aurait fait un article beaucoup trop long.
    Pourrais t on imaginer des contributions qui repondraient a chaque point pour les logiciels considérés.
    Pour ma part je serais pret a repondre pour le logiciel GRAMPS.

    • Bonjour Eric,
      Merci pour votre commentaire. J’ai effectivement en tête de proposer cette possibilité, logiciel par logiciel. Je suis en train de chercher le bon plugin pour permettre des contribution à l’intérieur d’un article.
      Je vais essayer de préparer cela pour la rentrée.
      Bon lundi,
      Laurent

  • Bonjour,
    Votre remarque sur les groupes FACEBOOK est totalement vrai, aucun n’explique vraiment son choix et certains critiquent en faisant de quelques anomalies une généralité.
    Je n’ai pas vu de critère sur le travail collaboratif : bénéficier des recherches faites par les généanautes même s’il faut systématiquement retourner à l’acte mais avec plus d’efficacité.
    Je n’ai pas vu l’aspect international de sa généalogie qui peut influencer son choix par sa couverture internationale ou seulement nationale.
    Et enfin, c’est la diffusion de ce logiciel et les équipes qui permettent d’espérer de la pérennité, de la réactivité et de l’évolution de son choix dans le temps
    Une question : quel logiciel utilisez-vous ? J’anime un atelier INFORMATIQUE ET GENEALOGIE en temps que bénévole depuis 8 ans et je suis à l’écoute de tout les savoirs pour faire évoluer ma généalogie.
    Pour ma part, j’utilise FAMILY TREE BUILDER comme épine dorsale de ma généalogie, le site MYHERITAGE ou FAMILYSEARCH pour mes recherches internationales, GENEANET pour mes recherches plus ciblée sur l’Europe et principalement la France et enfin FILAE pour retrouver plus rapidement actes, recensements… sur les périodes récentes. Même si le fichier GEDCOM est imparfait, il me permet de mettre régulièrement à jour mes différents sites à partir de FAMILY TREE BUILDER. Ce qui m’amène aussi à faire la remarque qu’il y a un grand nombre de généanautes qui comme moi utilisent différentes solutions logiciels, sites…
    Les solutions alternatives aux logiciels ou sites de généalogie m’amènent les remarques suivantes :
    – le papier a un inconvénient c’est son coût, son volume, son manque de partage et de restitution et ne peut se comprendre que si la personne ne maîtrise pas l’informatique mais dans ce cas elle se prive de sources d’informations
    – les solution bureautiques ou base de donnée : réinventer l’eau tiède pourquoi ? J’ai rencontré dans toute ma carrière (sélection et mises en place de logiciels de gestion) ce genre de raisonnement ! J’ai toujours préféré les solutions progiciels (s’ils correspondent à une majorité de mes besoins) qu’à du spécifique qui ne correspondra qu’à un besoin ponctuel, ne sera que difficilement évolutif et partageable, limitées et surtout consommateur de temps qui ne sera pas utilisé aux recherches généalogiques.

    • Bonjour Max,
      Merci beaucoup pour votre commentaire, les critères supplémentaires et votre retour d’expérience. Tout cela est très utile pour les autres lecteurs et me donne des pistes pour la mise à jour future de cet article.
      Bonne semaine,
      Laurent

      • Merci pour votre énorme travail qui est très utile et qui me sert pour les ateliers que j’anime.

  • Bonjour,

    Bravo cette présentation très explicite et merci d’avoir fait référence à mon blog.

    Petite histoire concernant ce fichier Excel.
    J’ai, comme vous le mentionnez dans votre article, cherché toutes les solutions mais au vue de l’étendue des informations sur le web, j’ai décidé de construire mon propre fichier.

    Actuellement je gère 5900 individus (Lignée et collatéraux) via ce fichier et je ne rencontre aucun problème.

    Ce fichier vierge est à disposition pour les internautes, mais la valeur +++ c’est que je reste à disposition pour les guider suivant les questions posées via de petites vidéos personnalisés ou tous autres supports.

    Mais cela reste un fichier Excel que les personnes peuvent exploiter comme tel sans programmation.

    Mais grâce à ces internautes, de part leurs questions pertinentes, mon fichier évolue sans cesse. Merci à eux.

    Bref, j’adore le partage et les rencontres comme vous d’ailleurs via votre site.
    Encore BRAVO et MERCI

Suivez-nous sur Feedly