Outils & Méthodes

Le livret de famille pour débuter votre généalogie

Débutez votre généalogie avec le livret de famille
Écrit par Laurent Monpouet

Le livret de famille est l’un des documents familiaux les plus riches et utiles pour un généalogiste débutant. Voici pourquoi et comment vous servir des livrets de famille de vos grands-parents et arrière-grands-parents.

Je souhaite à tout généalogiste débutant de retrouver les livrets de famille de ses grands-parents et arrière-grands-parents.

  • C’est un premier contact avec un document ancien. On découvre le plaisir de regarder, toucher, sentir et lire des vieux papiers.
  • Le livret de famille permet de contourner les difficultés d’accès aux archives de la période récente.
  • Les informations inscrites sont autant de pistes pour vos futures recherches dans les archives.

Mais, au delà de l’aspect émotionnel, pourquoi est-ce si utile de retrouver le livret de famille de ses aïeux ?

Histoire succincte du livret de famille

Créé le 18 mars 1877, le livret de famille est remis, à l’origine, aux époux à l’issue du mariage civil.

Ce document regroupe les informations sur les époux (voir plus bas pour le détail) et, par la suite, sur les enfants du couple au fur et à mesure de leur naissance.

Livret de famille _ 3 livrets
Livrets de famille Monpouet x Michenet en 1898, Leprince x Nollevaux en 1904
et Monpouet x Leprince en 1941

Les couples non-mariés ou les parents célibataires, sur leur demande, obtiennent aussi un livret de famille à la naissance d’un enfant.

Pourquoi utiliser le livret de famille pour vos recherches généalogiques

Passer le cap des 2 ou 3 premières générations

Pour un généalogiste débutant, il est souvent bien difficile d’atteindre le début des années 1900.

En effet, pour les générations les plus récentes, les archives départementales suivent les préconisations de la CNIL qui protègent la vie privée. Les registres récents de l’État Civil ne sont donc pas consultables sur les sites des Archives départementales.

À savoir :
Si les registres d’état civil sont disponibles en ligne sur les sites des archives départementales, les périodes récentes sont traitées différemment d’un département à l’autre.

Les actes de naissance, les actes de mariage et les actes de décès sont également traités spécifiquement.
À vous, donc, de vous rendre sur les sites des archives départementales qui vous intéressent et de vérifier les dates disponibles.

Il vous faudra donc passer par un autre chemin pour accéder aux actes d’état civil (naissance, mariage et décès) de vos aïeux des générations récentes.

Alors, comment passer ce cap des 2 ou 3 premières générations ?

  • Mais, retrouver et consulter le livret de familles des 2 ou 3 générations qui vous ont précédées sera également d’une grande richesse pour la suite de vos recherches familiales.

Par sa date de création relativement récente, on comprend que le livret de famille ne nous renseignera que sur quelques générations. Mais c’est exactement l’objectif que nous nous fixons car, pour les générations suivantes, les archives d’état civil sont numérisées et publiées sur le net.

À nous donc de retrouver et d’exploiter les livrets de famille de nos grands-parents et arrière-grands-parents et, même pour le plus jeunes, ceux des arrière-arrière-grands-parents.

Quelles informations lisons-nous dans un livret de famille

Pour les époux :

  • La date et le lieux du mariage
  • Le nom de famille et les prénoms des époux
  • Les dates et lieux de naissance des époux
  • Les noms et prénoms des parents des époux
  • L’existence ou non d’un contrat de mariage (avec, dans l’affirmative, le nom et l’adresse du notaire)
  • Une page est prévue pour noter le décès des époux.
Livret de famille _ Les epoux
Livret de famille de mes arrière-grands-parents Auguste Monpouet et Silvina Michenet
Livret de famille _ Deces des epoux

Livret de famille – Indication du décès de mes arrière-grands-parents

Pour les enfants :

  • Le nom et les prénoms de chaque enfant,
  • la date et le lieu de naissance de chaque enfant.
Livret de famille _ Les enfants
Livret de famille – Naissance de mon grand-oncle Raymond et de mon grand-père Cyrille

Exemple dans ma généalogie

J’ai la chance d’avoir eu accès très rapidement aux livrets de famille de mes grands-parents et arrière-grands-parents du coté paternel.

À mes débuts, ces 3 documents m’ont apporté des certitudes sur les dates et lieux de naissances, de mariages et de décès de mes ancêtres et de leurs enfants, confirmant ainsi les liens de filiation.

À partir de ces informations j’ai demandé l’acte de naissance, l’acte de mariage et l’acte de décès aux différentes archives municipales ou petites mairies, pour chacune des personnes présentes dans ces livrets de famille. Ceci par courrier, comme le voulait l’usage dans les années 90, au début de mes recherches généalogiques.

Le Livret le plus utile pour mes recherches  fut celui de mes arrière-grands-parents Leprince – Nollevaux.

Livret de famille _ Leprince Nollevaux
Livret de famille Lerpince x Nollevaux
  • C’est grâce à ce document que j’ai appris comment mon arrière-grand-père, militaire de carrière né en en Touraine, s’est marié à Stenay (55) avec une jeune femme née en Belgique.
    Leurs 4 enfants naissent ensuite dans différentes villes de France au gré de ses affectations.
    Un parcours et une fratrie bien difficile à retracer si je n’avais pas eu accès à ce livret de famille.
  • C’est aussi grâce à ce document que j’ai eu la certitude que nous avions des ancêtres belges comme le voulait la légende familiale.

J’espère sincèrement que vous avez ou que vous aurez accès au livret de famille de vos ancêtres proches.
Au delà de l’intérêt généalogique, c’est bien entendu un trésor de votre histoire familiale auquel il faut prendre grand soin.

Publiez un commentaire

9 commentaires

  • bonjour,
    je fais appel a vous car ma maman avait découvert dans son livret de famille et a la page de sa naissance, une croix devant son nom ou prenom qui l’a toujours beaucoup intrigué. J’ai cherche ce que cela pouvait dire sans succes. Est ce que quelqu’un en connaitrait la signification? merci a vous

  • peut-on commander un livret de famille meme si on est pas en France? on a pas cela au Quévec

    • Bonjour Suzanne,
      Le livret de famille est délivré aux mariés, en France, par les mairies.
      Je ne pense pas qu’il soit possible de “commander” ce document administratif.
      Bonne journée,
      Laurent

  • Grrr..moi je n’ai pas de chances, je n’ai rien si ce n’est mon nom et de vagues souvenirs. Côté famille c’est difficile puisque les “ancêtres ‘ ont fait ce qu’il fallait pour prendre leurs distances entre eux. Résultat. Je fouine et je refouine, et dés le début ç’est très difficile

  • Je confirme que c’est une grande chance d’avoir l’accès au(x) livret(s) de famille de nos ascendants. J’ai ainsi récupéré un livret de famille de 1882 lié au mariage d’ascendants à la 4è génération au-dessus de moi… Et ô surprise, je me suis découvert des origines bretonnes, alors que j’étais persuadé jusque là que cette branche était francilienne depuis la nuit des temps… Il est certain que sans ce livret, j’aurais eu beaucoup de mal à retrouver la localisation de ces personnes et de leurs ascendants…
    Par ailleurs, quand je vous lis ( création du LF en 1877), je vois que j’ai en ma possession un document relativement nouveau pour l’époque…
    Merci pour votre article, très utile aux débutants et bonne piqure de rappel pour les autres

  • cet article est super intéressant pour les débutants, mais il y a eu la guerre et l’exode en 39/40, et beaucoup de réfugiés
    ont perdus ce genre de papiers et d’autres qui auraient pu ouvrir des horizons pour passer ce cap très difficile sans parler
    des photos de familles disparues, je parle ici pour les zones du Nord.
    Difficile parfois de passer ce cap lorsque l’on fait sa généalogie.

    • Bonjour Chantal,
      Effectivement, retrouver ce type de document familial n’est pas possible pour tous.
      Et cela complique, comme vous le dites, les débuts en généalogie.
      Bien à vous,
      Laurent

      • D’où l’intérêt également de les scanner et de partager cette sauvegarde avec la famille. Je viens de découvrir dans un carton en vrac (que ma mère m’avait donné sans trop mentionner le trésor qu’il cachait !), 2 livrets de famille de mes grands-parents et arrières-grands-parents ainsi que des photos anciennes. Certaines personnes restent non identifiables, la génération ayant complètement disparu, mais quelle mine d’or pour moi ! Je me dis que si une inondation de mon garage ne m’avais pas fait mettre le nez dans ce carton, ces documents auraient été perdus, non seulement pour moi, mais pour toute la famille également. Je me sens désormais le devoir de les conserver au mieux, mais aussi de les scanner pour en assurer la sauvegarde pour les générations futures et pour les autres généalogistes qui voudront un jour accéder à ces informations.
        Merci pour cet article (car je suis encore une toute jeune généalogiste débutante !).

        • Bonjour et merci beaucoup pour ce partage d’expérience.
          Je comprends parfaitement ce sentiment de devoir de sauvegarde et de transmission. 😉
          Laurent