Outils & Méthodes

Calendrier Républicain & généalogie

Calendrier Républicain & généalogie
Écrit par LaurentMonpouet

Le calendrier républicain (ou calendrier révolutionnaire) est un écueil pour tous les généalogistes débutants. Ce changement de repère temporel est déroutant et peut entraîner des difficultés de recherche et des erreurs.

Mais, cette difficulté est assez simple à contourner. Pour bien consulter les registres d’état civil, se repérer dans le calendrier révolutionnaire est l’une des premières étapes de l’apprentissage de la généalogie.

Voici ce qu’il vous faut savoir sur ce calendrier républicain avec, en fin de page, une table de conversion téléchargeable et imprimable.



Histoire et principe du calendrier républicain

Histoire

Dans le but de réduire l’influence de l’église dans le quotidien des français, la Convention crée le calendrier républicain (aussi appelé calendrier révolutionnaire) en octobre 1793 en remplacement du calendrier grégorien. Le calendrier républicain débute rétrospectivement le 22 septembre 1792, date qui correspond à la déclaration de la république en France.

La Convention nationale – 1792 (Source : Gallica)

Le Calendrier républicain couvre une période de plus de 13 ans, entre 1792 et 1805. Pourtant l’usage de ce calendrier ne sera jamais vraiment populaire. Si le calendrier républicain est bien employé par les institutions, le peuple français reste fidèle au calendrier grégorien dans la vie de tous les jours. Pour mettre fin au flou que provoque cette situation, c’est l’Empereur Napoléon 1er qui abolit le calendrier républicain, fin 1805.

On peut aussi penser que Napoléon 1er ne voyait alors pas d’un bon œil ce calendrier, par essence républicain, après son coup d’état et la naissance de l’Empire en mai 1804.

Le 1er janvier 1806 marque ainsi le retour du calendrier grégorien.

Principe du Calendrier Républicain

Les années

La mise en application du calendrier républicain marque la naissance de la République. La première année est donc tout simplement noté An I de la république et la dernière année An XIV.

Les mois

Le calendrier républicain comporte 12 mois dont les noms sont inspiré de Fabre d’Églantine. Ces noms de mois sont bien connus des généalogistes.

Les mois d’automne

  • Vendémiaire (septembre – octobre) – Période des vendanges
  • Brumaire (octobre – novembre) – Période des brumes
  • Frimaire (novembre – décembre) – Période des frimas

Les mois d’hiver

  • Nivôse (décembre – janvier) – Période de la neige
  • Pluviôse (janvier – février) – Période des pluies
  • Ventôse (février – 20 mars) – Période des vents

Les mois du printemps

  • Germinal (mars – avril) – Période de la germination
  • Floréal (avril – mai) – Période de la floraison
  • Prairial (mai – juin) – Période des récoltes des prairies

Les mois d’été

  • Messidor (juin – juillet) – Période des moissons
  • Thermidor (juillet – août) – Période des chaleurs
  • Fructidor (août – septembre) – Période des fruits

Les décades et les jours

Ensuite, chaque mois compte 30 jours, répartis en 3 périodes de 10 jours, les décades.

On trouve assez rarement des mentions de décades et les noms de jours dans les actes d’état-civils chers aux généalogistes.

Les noms des jours de la décade sont :

  • 1er jour : primidi
  • 2ème jour : duodi
  • 3ème jour : tridi
  • 4ème jour : quartidi
  • 5ème jour : quintidi
  • 6ème jour : sextidi
  • 7ème jour : septidi
  • 8ème jour : octidi
  • 9ème jour : nonidi
  • 10ème jour : décadi

Le dixième jour, décadi, est le jour de repos… comme l’ancien dimanche.
Imaginez donc le ressenti de nos ancêtres passant d’un jour de repos sur 7 à un jour de repos sur 10…

Les jours complémentaires

Enfin, pour rester en phase avec le cycle solaire, chaque année se termine par 5 jours, dits Sanculotides mais qui sont plus connus de nos jours comme des jours complémentaires :

  • 1er jour : primidi
  • 2ème jour : duodi
  • 3ème jour : tridi
  • 4ème jour : quartidi
  • 5ème jour : quintidi

Un sixième jour complémentaire est ajouté pour les années bissextiles.

  • 6ème jour : sextidi

Enfin et bien évidement, les noms de saints associés à chaque jour sont remplacés des noms de fruits, de légumes, d’animaux, autres… (ex : Céleri le 23 octobre, Cyprès le 7 décembre ou Rossignol le 24 avril…)

Une application progressive

Comme vérifié très souvent en histoire, la promulgation d’une loi est suivie d’une période de mise en place sur le territoire. Ainsi l’application du calendrier républicain puis du retour au calendrier grégorien peuvent être différentes d’une commune à l’autre.

Ne soyez donc pas surpris de trouver dans vos recherches des utilisations de calendriers qui ne seraient pas conformes avec la loi. Il se peut même que vous trouviez des officiers d’état civil consciencieux qui ont écrit les dates suivant les deux calendriers sur les actes que vous parcourez.  

D’autre part, je ne sais si cela fut la règle mais dans la plupart des communes ou je fais mes recherches, le registre paroissial 1792 est arrêté en fin d’année et non pas en septembre.

Clôture du registre paroissial 1792 de la commune de Celettes (41) – 4 E 031/94 vue 13/15

“Nous maire et officiers municipaux de la commune de cellette
en vertu de la loy du 20 septembre 1792 qui determine le mode
de constater l’etat civil des citoiens, nous nous sommes présentés
chez le citoien curé chez qui étaient les registres afin de les clore
et arrêter, ce que nous avons fait le vingt huit decembre
mil sept cent quatre vingt douze / an premier de la rep. Francaise.”

Repères pour notre généalogie

Premièrement, il faut mémoriser la période :

Début d’application du calendrier républicain : le 22 septembre 1792 soit le 1er vendémiaire An I.
Fin d’application du calendrier républicain : le 31 décembre 1805 soit le 10 nivôse An XIV

Et pour mieux se repérer quand nous parcourons les registres, il est aussi utile de connaître le 1er janvier 1800 : le 11 nivôse An VIII.

Enfin, connaitre même approximativement des périodes couvertes par les années républicaines peut faire gagner du temps de recherche :

  • An I : 22 septembre 1792 – 21 septembre 1793
  • An II : 22 septembre 1793 – 21 septembre 1794
  • An III : 22 septembre 1794 – 22 septembre 1795
  • AN IV : 23 septembre 1795 – 21 septembre 1796
  • AN V : 22 septembre 1796 – 21 septembre 1797
  • AN VI : 22 septembre 1797 – 21 septembre 1798
  • AN VII : 22 septembre 1798 – 22 septembre 1799
  • AN VIII : 23 septembre 1799 – 22 septembre 1800
  • AN IX : 23 septembre 1800 – 22 septembre 1801
  • AN X : 23 septembre 1801 – 22 septembre 1802
  • AN XI : 23 septembre 1802 – 23 septembre 1803
  • AN XII : 24 septembre 1803 – 22 septembre 1804
  • AN XIII : 23 septembre 1804 – 22 septembre 1805
  • AN XIV : 23 septembre 1805 – 31 décembre 1805

Mais bien entendu, l’idéal est de pouvoir se servir d’un outil de conversion.

Comment convertir une date du calendrier républicain ?

Pour convertir une date du calendrier républicain vers le calendrier grégorien, deux voies principales sont possibles :

  • Utilisez votre logiciel de généalogie qui possède un convertisseur, soit sous un menu séparé, soit directement lors de la saisie des dates.
  • Utilisez une table de conversion soit en ligne, soit sur papier.

Table de conversion Calendrier Républicain – Calendrier Grégorien

Je vous propose ci-dessous une table de conversion Calendrier Républicain – Calendrier Grégorien.

Cette table est téléchargeable et imprimable pour que vous puissiez l’utiliser à votre convenance.

Table-de-conversion-Calendrier-Républicain-Calendrier-Grégorien.pdf (129 téléchargements)



Publiez un commentaire

2 commentaires