Geneanet vient de lancer un nouvelle visionneuse pour l’affichage des documents partagés par ses utilisateurs. Cette visionneuse reprend tous les outils classiques qui nous permettent de naviguer et décrypter un registre ancien. De plus, elle propose 3 fonctions de contributions. Enfin, elle est mobile !
Après quelques jours d’utilisation, voici ma présentation de cette nouvelle visionneuse.

 

Une visionneuse est un outil qui permet l’affichage des pages et la navigation à l’intérieur d’un registre. Cela répond à la fonction de pouvoir tourner les pages d’un registre puis d’en lire les informations. Il existe de nombreuses visionneuses, développées par différentes sociétés, que vous utilisez quand vous parcourez les documents mis en ligne, par exemple, par les archives départementales.

 

La nouvelle visionneuse de Geneanet

 

Geneanet a remplacé son ancienne visionneuse, techniquement obsolète, par un nouvel outil bien plus adapté au web actuel. Vous retrouvez cette visionneuse quand vous parcourez par exemple les registres partagés par les utilisateurs de Geneanet.

 

La nouvelle visionneuse de Geneanet propose tous les outils nécessaires à la navigation et à la lecture. Ce sont les outils classiques que vous retrouvez sur les sites des archives départementales. Ces outils sont regroupés dans des cartouches, en haut, à gauche et en bas de l’écran.

La nouvelle visionneuse de Geneanet options classiques

 

Ces outils sont :

  • Navigation avant / arrière
  • Affichage des pages sous forme de vignettes
  • Rotation de l’image
  • Réglage de la luminosité et du contraste
  • Affichage de l’image en négatif
  • Affichage de l’image en noir et blanc
  • Zoom + et –

 

Hidden Content

 

3 fonctions de contribution

 

Au delà de ces options que l’on s’attend à utiliser dans une visionneuse qui se respecte, 3 fonctions ont particulièrement retenu mon attention. Ce sont des fonctions qui permettent aux utilisateurs d’apporter des précisions sur le contenu des images pour que celles-ci soient mieux exploitées par les autres utilisateurs.

 

Indication de la date :

Il s’agit pour nous d’enregistrer la date (et le type d’acte) associée à la page en cours. Cela permet d’identifier, par exemple, le début de chaque année dans un registre Baptêmes, Mariages, Sépultures couvrant plusieurs années. Avec ces registres de plusieurs centaines de pages, il n’est pas rare que les années soient mélangées. Enregistrer la date associée à une page, au fil de votre lecture, sera très pratique quand vous reviendrez lire ce registre. Cela servira aussi pour les autres utilisateurs.

La nouvelle visionneuse de Geneanet Indiquer la date

J’apprécierais beaucoup de voir cette fonction généralisée dans les visionneuses utilisées par les sites des Archives Départementales.

 

Transcription :

Pour chaque page, vous pouvez transcrire ce que vous déchiffrez. Votre transcription sera visible pour tous les visiteurs du registre.
C’est une aide indéniables pour tous ceux qui se frottent à la lecture des registres anciens. Une bonne façon pour les plus aguerris d’aider et former les débutants.

La nouvelle visionneuse de Geneanet Transcription

 

Indexation :

Ici, vous saisissez les noms et prénoms des personnes, dates et lieux des actes qui sont inscrits sur la page en cours. Cela servira aux autres utilisateurs de Geneanet car les informations indexées seront intégrées dans les résultats des moteurs de recherche qui dirigeront les utilisateurs vers la bonne page du registre en un clic.

Vous pouvez indexer quelques actes au gré de vos visites comme je le fais. Ou, si vous êtes plus courageux, vous pouvez vous attaquer à l’indexation d’un registre entier. Rien n’empêche de travailler en groupe sur un même registre.

La nouvelle visionneuse de Geneanet Indexation

Même si je sais que cela pose problème à certains, j’apprécierais ici aussi de voir cette indexation généralisée dans les visionneuses des sites des Archives Départementales.

Du coté de Geneanet, l’exploitation de cette indexation pourrait aller plus loin : Quand j’indexe par exemple un acte de baptême, un acte notarial ou même un recensement  et que la personne se trouve dans mon arbre, j’aimerais beaucoup que, après une étape de validation, l’événement (comportant le lien vers le registre) soit créé automatiquement sur la fiche de la personne.
Cela donnerait un attrait supplémentaire à la fiche individu et surtout apporterait une augmentation des sources citées sur les arbres publiés sur Geneanet.


Lire aussi :
7 raisons de publier votre arbre généalogique sur internet
Explorez les archives électorales du CEVIPOF


Une visionneuse mobile

 

Enfin, et c’est un argument très important pour moi, la nouvelle visionneuse de Geneanet est utilisable sur nos tablettes ou smartphones. Pour mon usage personnel, c’est un plus considérable qui va multiplier le temps que je peux passer à lire des registres en ligne. La visionneuse fonctionne parfaitement sur une tablette et la lecture des documents s’y fait sans problème grâce à la fonction de zoom. 
D’un point de vue stratégique pour Geneanet, on peut dire que c’était un passage obligé quand on sait l’importance grandissante du trafic web mobile.

La nouvelle visionneuse de Geneanet sur tablette

Il va sans dire que j’attends avec trépignement que toutes les visionneuses des archives départementales soient utilisables en mobile. 

Lire aussi : Généalogie sur Android : 8 applications

 

La nouvelle visionneuse de Geneanet : Pour quelles perspectives ?

 

Le lancement de cette nouvelle visionneuse est-il le signe d’une importance plus grande des registres numérisés dans la stratégie de Geneanet ?

 

Aujourd’hui, les utilisateurs de Geneanet ont publié quelques 30 000 registres, soit 7 millions de pages numérisées. C’est un chiffre significatif et il faut saluer le travail des volontaires qui se chargent de cette numérisation.

Mais si l’on y regarde de plus prêt, la situation est très inégale d’un département à l’autre : 6 000 registres pour l’Orne, 5 800 pour le Rhône, 5 000 pour Paris… mais aussi 30 pour la Gironde, 8 pour le Doubs ou 1 pour les Alpes-de-Haute-Provence. La Belgique est représentée à hauteur de 314 registres.

 

Pour faire grossir ce service de Registres, Geneanet dispose de plusieurs stratégies. La plus habituelle pour Geneanet est de favoriser la contribution de ses utilisateurs.
Dans cet esprit, Geneanet a lancé en juin 2017, un projet collaboratif centré sur la numérisation des Archives notariales.

 

Conclusion

 

En conclusion, la nouvelle visionneuse de Geneanet me semble être une réussite technique et ergonomique : Rapide et fluide, intuitive et complète, mobile et proposant 3 fonctions de contribution. Mais un tel outil mérite beaucoup plus de contenu. À nous, utilisateurs, de scanner et publier des registres sur Geneanet. Mais, dans le même temps, de nouveaux projets collaboratifs seront-ils lancés ou de nouvelles collections seront-elles publiées par Geneanet ?